Mood

/ Le 15 octobre 2021

Liberté, Egalité, Fragilité

Marie
Auteur
Marie

Comment les crises successives ont-elles forgées de nouveaux schémas RH de notre société ?

Après un été à lézarder – presque normalement – sur le sable chaud, allant déguster une glace à 17H, siroter un rosé à 19H, et apprécier les longues soirées-débats sur le vaccin, pour ou contre les uri-trottoirs, jusqu’à l’avènement de la permaculture, nous avions toutes les raisons de nous attendre à une rentrée, presque normale, tranquille, sans nuage.

Ces vacances reposantes, la perspective d’une reprise de marché plus rapide,

Oui, mais cela était sans compter sur le fait que la crise sanitaire, la crise économique, allaient laisser la place à un troisième volet – lui aussi plein de suspens et de rebondissement – : la crise RH.

Cela fait de nombreuses années que je m’alerte sur la manière trop « traditionnelle » que nous avons de recruter, sur l’épuisement de nos talents, sur le non-renouvellement des compétences, sur le sens que nous portons et donnons.

Un patron m’appelle cette semaine (le ton bien désarmé), me disant « Marie, j’ai passé la Guerre du Golf, les attentats, la crise de 2008, la Covid 19, est-ce en 2021 que mon entreprise va s’éteindre à cause d’un sujet RH que nous n’aurons pas réussi à surmonter ? ».

Pour la première fois, je n’ai pas de réponse, aucune certitude, pas de solution, que des interrogations.

Car oui, on y est au Terminus, et pour repartir il va falloir trouver d’autres moyens de faire demi-tour, ou encore mieux, un nouvel aiguillage (une véritable stratégie RH par exemple ? To be meditated).

Ces crises successives nous ont d’abord plongé dans un élan de solidarité, puis d’individualité, puis de responsabilité collective. Ces enchainements rapides et inattendus nous ont imposés de très vite s’adapter, se sentant parfois un peu funambules de nos propres décisions.

Comme tous changements de caps rapides, s’impose la réaction (celle dictée par les forces extérieures, comme le confinement), tout en vivant à double vitesse la réflexion (celle que nous nous sommes accordée souvent pour la première fois en pensant à soi).

C’est un peu comme bâtir une maison sur une fondation « à peu près sèche » parce qu’on est pressé d’emménager.

On se dit que ça va passer, alors qu’au fond on sait que l’idée est clairement merdique.

Alors on repart, dans l’grand bain de notre quotidien. Sauf qu’on l’accepte moins bien, et tous les jours dans mon métier je fais le constat de ce monde des talents abimés, raréfiés, fragilisés.

Un cabinet de recrutement est un fidèle miroir de la société et notre raison d’être se joue dans le déséquilibre : trop de besoins/pas assez de candidats, trop de candidats/pas assez de postes.

Sauf que la crise RH de 2021 s’exprime sur le difficile constat d’une reprise avec des nombreux besoins de recruter, avec beaucoup de candidats à l’écoute ou disponibles mais avec des ambitions tout à fait différentes.

Fragilisation de nos entreprises, fragilisation des projets de vie, fragilisation des choix, fragilisation des perspectives, fragilisation des équilibres personnels, fragilisation d’un écosystème professionnel, bref, vous l’aurez compris, fragilisation et remise en question d’un modèle global, notre société est le théâtre de notre propre fragilité.

J’aime cette image du registre architectural de Châteaubriand disant que « tous les hommes ont un secret attrait pour les ruines. Ce sentiment tient à la fragilité de notre nature, à une conformité secrète entre ces monuments détruits et la rapidité de notre existence. »

J’aime à, humblement, transposer ce propos au sujet en disant que tous les hommes ont un secret attrait pour le délitement de notre société. Ce sentiment tient à la fragilité de notre nature, à une conformité secrète entre ces changements de société et la rapidité de notre existence.

Ce que je pourrai résumer à une urgence de vivre. Une urgence de vivre bien, de vivre mieux, de vivre apaisés.

Vous aimerez aussi…

Actualité

/ Le 13 septembre 2021

Les Neurosciences dans le Recrutement

C’est la rentrée ! Pour la vivre dans la joie et la curiosité comme les enfants que nous étions ou ceux que...

Carole
Carole

Tips

/ Le 4 mars 2021

Les détails qui changent tout sur un CV

On le sait, le CV c’est « la base », LE point de départ de toute recherche ou de tout process. 📝...

Lola
Lola

Actualité

/ Le 26 janvier 2021

Hello 2021 !

Fin janvier.  Bilan 2020 : check. Vœux 2021, check. Et maintenant ? Nouvelle année rime souvent avec nouveaux...

Carole
Carole